Et ça commence fort…

Un article qui fait parler de nous :

« Avec 542 classés sur les deux courses compétitives, une soixantaine d’enfants et plus de 440 personnes sur l’épreuve libre de 5 km, la barre des 1.000 participants a été atteinte cette année lors des Foulées drouaises, ce dimanche 8 septembre.

Une température douce et agréable pour courir, quelques rayons de soleil et les superbes parcours dans les rues de Dreux, tout fut réuni pour la réussite de cette édition 2019.
Sur 5 km, pas de surprise avec le succès de Saïd Lazaar qui a dû toutefois s’employer pour devancer ses deux poursuivants Lucas Liard (Joué-lès-Tours) et Abdessamad Salhi, ce dernier perdant du temps dans un virage à 500 m de la ligne. Chez les féminines, la Chartraine Anaïs De Cock a bien résisté pendant trois kilomètres à l’Algérienne Kheira Bellediouni qui s’impose aisément.
Julie Chuberre à la lutte
Sur 10 km, c’est un coureur eurélien qui gagne. Khalid Lablaq est licencié à l’Athletic Vallée-d’Avre, un club basé à Saint-Lubin des Joncherets en Eure-et-Loir. Mais ce club est rattaché au département de l’Eure et à la Ligue de Normandie. Cela n’a pas empêché Khaled Lablaq, déjà vainqueur la veille des 10 km de Bolbec en 30’18 de survoler la course. Le Avrais va maintenant se préparer pour le marathon de Rouen où il vise aux alentours de 2 h 20, la semaine prochaine. Lablaq devançait d’une minute le junior éthiopien Kifle Dendir Melese. Une minute derrière, suivait le Burundais de Villeurbanne Dieudonné Nsegiyumva.
Chez les féminines, l´Eurélienne de l’A3 Tours Julie Chuberre a fait jeu égal pendant un tour avec les deux Éthiopiennes Chaka Kera Tesehay et Kumela Tadesse Ayantu. Mais Chaka, la gagnante de Paris-Versailles 2018 qui prépare les 20 km de Tours, a haussé le ton au km 6 pour s’imposer au train. Julie Chuberre était heureuse de sa course avant un duathlon prochainement en Vendée. « C’est une bonne préparation pour me donner du rythme car j’en aurai besoin en Vendée. C’était une course géniale avec une forte densité, j’aime bien me mesurer à des filles fortes ». « 

Source : l’Echorépublicain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + neuf =